Artiste visuel Franco-Congolais-Angolais né à Brazzaville. Il fait partie de la génération pionnière de photographes ouvertement homosexuels et de militants de la lutte contre le sida du continent africain. Ancien activiste des associations Planet Africa et Act Up-Paris, il y a milité durant de nombreuses années. Il a contribué, de 2001 à 2009, à l’écriture d’articles pour la revue Action, la lettre mensuelle d'Act Up, ainsi que pour le bulletin d'information Protocole Sud. L'humain est central dans son engagement.

Depuis 2010, il est investi dans un récit photographique au long cours avec une démarche artistique à caractère documentaire. Dans le monde de la photographie, l’Afrique est souvent exposée à ce que l’auteure Chimamanda Ngozi Adichie appelle «le danger d’une histoire unique : si nous n’entendons qu’une seule histoire sur une autre personne ou un autre pays, nous risquons une incompréhension critique». C'est pourquoi, il explore, notamment en Afrique francophone, les conditions de vie, les stratégies de survie et de résistance des minorités, marginalisées et vulnérabilisées par la classe, le genre, le VIH/sida, la race, le validisme, la religion ou l'orientation sexuelle. Une réappropriation du discours qui s'adresse d’abord aux minorités, et ensuite aux majorités dominantes, du nord et du sud, également.

Ce projet global, intitulé Minorités, a déjà connu plusieurs séries (Inside, Lolendo, Erzulie, Molendé, Bolingo, Backstage), et connaîtra encore d’autres étapes en Afrique, dans les Caraïbes ou ailleurs. Il a été un collaborateur et le compagnon du photographe Nicola Lo Calzo et de l’artiste queer, Julien Devemy. Il répond ponctuellement à des commandes de travaux photographiques pour des associations dont Progrès santé sans prix (PSSP), Sidaction, Coalition Plus, le Kiosque Info Sida/Checkpoint Paris.

Actuellement, il vit et travaille entre Paris et Kinshasa.

Le Pitt Rivers Museum d' Oxford a exposé la série "Lolendo" du 1er Juin 2021 au 30 Juin 2022.

Son oeuvre photographique a été présentée le jeudi 23 Septembre 2021 au Congrès de l’APELA : ''Activismes et esthétiques queer dans les littératures africaines'' et donnera lieu à une publication aux Editions Karthala et à la Revue canadienne d'études africaines.

Intervenant de la journée d’études du cycle « Collecter, conserver et exposer l’histoire sociale du VIH-sida » consacrée aux représentations publiques de l’épidémie. Il a fait partie du comité de suivi de l’exposition « VIH/sida : l'épidémie n'est pas finie! » qui a eu lieu au Mucem à Marseille du 15 Décembre 2021 au 2 Mai 2022.
 
Le mode d'expression d'Act Up, est le recours à l'illégalité et à la désobéissance civile, lors du Sidaction 1996, le président de l'association Christophe Martet apostropha frontalement le ministre de la Culture Philippe Douste-Blazy pour s'opposer aux expulsions de malades étrangers, traitant la France de « pays de merde »
 Le mode d'expression d'Act Up, est le recours à l'illégalité et à la désobéissance civile, lors du Sidaction 1996, le président de l'association Christophe Martet apostropha frontalement le ministre de la Culture Philippe Douste-Blazy pour s'opposer aux expulsions de malades étrangers, traitant la France de « pays de merde »
 Le mode d'expression d'Act Up, est le recours à l'illégalité et à la désobéissance civile, lors du Sidaction 1996, le président de l'association Christophe Martet apostropha frontalement le ministre de la Culture Philippe Douste-Blazy pour s'opposer aux expulsions de malades étrangers, traitant la France de « pays de merde »
 ‟Act Up, on ne tue pas que le temps‟ Un film de Christian Poveda
 
Action d'Act Up-Paris devant les jardins de l'Élysée en protestation contre la stagnation de la contribution française au Fonds Mondial de lutte contre le sida.
 COPY=RIGHT : Les pays du sud global doivent avoir accès aux antirétroviraux génériques
 Manifestation pour la régularisation des sans-papierEs à Paris, 2002

Dès 1992 démarrent les premières actions, souvent interassociatives, contre l'expulsion des étrangers malades. Dans la chronologie d'Act Up-Paris, on peut lire : « Août 1993, Opération de la Commission contre l’Expulsion des Malades (ex Collectif contre l’Expulsion des Malades) pour empêcher l’expulsion d’un tunisien, malade du sida. Au terme de cette opération, ce dernier est assigné à résidence. De septembre 1993 au 1er juin 1994, ce type d’opération est réitérée plus de vingt fois. » ; « juin 1994 « Lancement de l’opération «Action pour le droit des malades étrangers en France», qui rassemble une vingtaine d’associations à l’initiative d’Act Up-Paris.
 
XVème confèrence internationale sur le sida à Bangkok. 2004

Des activistes de tous les pays ont, à l’initiative d’Act Up-Paris, envahi le stand de Gilead. Ils ont procédé à un die-in, puis se sont réapproprié les lieux, en jetant à terre des brochures de documentation, en collant des affiches et en jetant du « faux sang », pour dénoncer les essaies cliniques inéthiques menés en Afrique et en Asie..
 Nothing Without Us: The Women Who Will End AIDS
un film de Harriet Hirshorn
2017
 Julien Devemy, artiste queer, ancien vice-président et Responsable média d’Act Up-Paris. Barcelone, 2002
 The Impatient Dr. Lange: One Man's Fight to End the Global HIV Epidemic

par Seema Yasmin 

The Impatient Dr. Lange est l'histoire de la lutte d'un homme contre une pandémie mondiale - et de l'attaque tragique qui pourrait avoir ralenti la recherche d'un remède. Seema Yasmin retrace l'évolution de l'épidémie de VIH et la carrière du Dr Lange, un jeune médecin qui a tracé sa propre voie et consacré sa vie au VIH.
 ECCE HOMO

Vidéo à caractère documentaire de Rémy Yadan, couleur et son, durée 10mn, 2003

Ecce Homo est une vidéo à caractère documentaire, filmée en infrarouge dans des souterrains obscurs. Rouages d’une homosexualité dissolue, anonyme et clandestine. Un éveil sensuel et suave se dévoile  avant de glisser dans les tréfonds sulfureux d’une sexualité abandonnique. Un revers musical de John Cage et d’Alain Bashung sentimentalise la mécanique des corps.
 
“Inscrite dans une mémoire intime délivrée en une confession, la vidéo Ecce Homo , projetée dans de nombreux festivals internationaux, se construit en une alchimie de mots et d’images. L’abandon, la perte d’amour résonnent dans cette exploration nocturne. Telle une saison en enfer, la descente funeste se fige dans une sexualité clandestine et collective. Messe profane de la chair, caméra et corps communient.” Marianne Derrien
 
Bulletin Equité de Artisans du Monde. 2005
 Act Up-Paris s’associe à la campagne menée par Health Gap et Act Up-New York contre Coca-Cola.

Les responsables de Coca-Cola pensent qu’assurer l’accès aux traitements contre le sida de 1,5% de leurs salariés en Afrique est suffisant.

Coca-Cola et le VIH/AIDS en Afrique :

Coca-Cola paie une prise en charge complète, comprenant les antirétroviraux, pour 1500 de ses salariés ou leurs proches contaminés par le sida mais se moque du sort des 100 000 hommes et femmes employés par ses sous-traitants à la mise en bouteille et à la distribution de produits Coke sous licence exclusive.
 Coca-Cola est le plus important employeur du secteur privé en Afrique : il emploie 100 000 personnes à la distribution de produits Coke dans tous les pays africains à l’exception de deux.
 Coca-Cola réalise d’énormes profits grâce au travail d’employés qui sont confrontés à une épidémie d’une ampleur sans précédent. Dans certains pays, 25% de la population sont contaminés.

Chaque jour, 8000 personnes atteintes du sida meurent parce qu’elles n’ont pas accès aux médicaments qui ont incroyablement amélioré la santé de personnes atteintes par le sida dans les pays riches.
 Pour les vingt ans d'Act Up-Paris, Yagg publie des témoignages vidéos d'anciens militants
 
Conférence mondiale du sida 2002 à Barcelone
 Rashomon est un terme de psychologie qui fait référence à la subjectivité de la perception et du souvenir. Il est le titre du film japonais ‟Rashomon‟ réalisé par Akira Kurosawa dans les années 1950, dans lequel un crime observé par des personnes est décrit de quatre manières contradictoires.
 TAKE THIS WALTZ
Création chorégraphique de Rémy Yadan, Théâtre des Louvrais à Cergy, 2004
 Archives
Fonds : Act Up-Paris (1989-2014) [125,55 ml]. Cote : 20140474/1-20140474/406. Pierrefitte-sur-Seine : Archives nationales françaises
 Julien & moi en couverture de l’agenda de Têtu, N°20, juillet/Août 2002
 Action contre Coca-Cola qui laisse mourir ses employés séropositifs. 2002

Act Up-Paris s’associe à la campagne menée par Health Gap et Act Up-New York contre Coca-Cola.

Les responsables de Coca-Cola pensent qu’assurer l’accès aux traitements contre le sida de 1,5% de leurs salariés en Afrique est suffisant.

Coca-Cola et le VIH/AIDS en Afrique :
Coca-Cola paie une prise en charge complète, comprenant les antirétroviraux, pour 1500 de ses salariés ou leurs proches contaminés par le sida mais se moque du sort des 100 000 hommes et femmes employés par ses sous-traitants à la mise en bouteille et à la distribution de produits Coke sous licence exclusive.
 Coca-Cola est le plus important employeur du secteur privé en Afrique : il emploie 100 000 personnes à la distribution de produits Coke dans tous les pays africains à l’exception de deux.
 Coca-Cola réalise d’énormes profits grâce au travail d’employés qui sont confrontés à une épidémie d’une ampleur sans précédent. Dans certains pays, 25% de la population sont contaminés.

Chaque jour, 8000 personnes atteintes du sida meurent parce qu’elles n’ont pas accès aux médicaments qui ont incroyablement amélioré la santé de personnes atteintes par le sida dans les pays riches.
 The Impatient Dr. Lange: One Man's Fight to End the Global HIV Epidemic

par Seema Yasmin 

The Impatient Dr. Lange est l'histoire de la lutte d'un homme contre une pandémie mondiale - et de l'attaque tragique qui pourrait avoir ralenti la recherche d'un remède. Seema Yasmin retrace l'évolution de l'épidémie de VIH et la carrière du Dr Lange, un jeune médecin qui a tracé sa propre voie et consacré sa vie au VIH.
 
Journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde. 26 février 2005
 
Journée mondiale d’action contre l’ordonnance sur les brevets en Inde. 26 février 2005